Régularisation de charges 2021 : LMH se mobilise aux côtés de ses locataires

LMH subit la hausse des prix

Avec la reprise d’activité post-crise sanitaire, de nombreux coûts d’exploitation et d’entretien de nos résidences, pour la plupart récupérables auprès de nos locataires ont fortement augmentés.

Les principales augmentations sont celles des différentes énergies qui permettent le chauffage des logements et de l’eau sanitaire utilisée par nos locataires.

Total des charges en €

Répartition des postes :

Ces hausses mécaniques liées à la hausse des courts de l’énergie, et qui varient selon les fournisseurs et les contrats de chauffage, sont coupellées à des hausses liées celles-ci à la rigueur de l’hiver 2021 par rapport à l’hiver 2020. Cette hausse est calculée via des DJU (degrés jours unifiés) indicateur national utilisé dans les formules de calcul des contrats de nos fournisseurs. A eux seuls, les DJU entrainent une augmentation mécanique de 10%.

En 2021, le prix du gaz est passé de 22€ le 1er janvier à presque 90€ le 1er décembre, avec un pic à 170€ le MWH en décembre.

L’impact sur les coûts de fourniture est évidemment très important. Les pièces de rechanges des équipements de chauffage ou d’ascenseur parfois récupérables ont aussi largement augmenté et ce dès la reprise en septembre 2021.


Le calcul des charges est issu d’un retour des exploitants

La régularisation des charges est le résultat d’un calcul prenant 2 paramètres, la consommation réelle du locataire en volume (volume d’eau froide, eau chaude, chauffage calculé en degrés, etc.) et le coût de ce volume fourni par notre prestataire.

A partir de là, LMH calcule l’écart entre :

  • Les acomptes payés toutes l’année par nos locataires
  • La somme des factures de chaque fournisseur réparti par locataire en fonction
    • Soit de sa consommation réelle, si son logement est équipé de répartiteur ou d’un compteur,
    • Soit du volume de son logement, comme des tantièmes dans une copropriété.

Le rôle de LMH est donc de répartir la réalité de la consommation pour chaque locataire, déduire les acomptes déjà reçus mensuellement tout au long de l’année 2021 et de rembourser ou de facturer la différence.

LMH refacture à l’euro prêt le montant des factures des fournisseurs et ne réalise aucun bénéfice pour la réalisation de cette activité.

La difficulté de cette année 2021, est que les acomptes de charges prélevés mensuellement avaient été calculés sur une année 2020 particulièrement chaude avec des DJU très bas. Et par ailleurs sur des contrats d’énergie très favorables pour nos locataires.

Pour exemple, en mai 2020, LMH achetait le KW d’électricité refacturé au locataire (électricité utilisée pour les trames de chauffage électrique, l’éclairage des parties communes, des ascenseurs etc…) 70€. La somme globale refacturée au locataire étant de 2,5 millions d’euros par an.

En 2022, LMH achète le KW d’électricité environ 400€. Et ce malgré les différentes mises en concurrence. Ce prix étant le prix du marché européen de l’électricité au moment ou LMH a passé son contrat de fourniture. Si le prix venait à baisser, le contrat actuel LMH prévoit évidemment que la baisse soit répercuté pour nos locataires.

LMH se mobilise aux côtés des locataires avec la mise en place d’un dispositif exceptionnel d’accompagnement qui associe les associations de locataires

En janvier 2022, nous avons déjà commencé à prévenir nos locataires de l’impact potentiel des augmentations des coûts.

Une campagne de communication a été déployée et un partenariat avec l’association Interfaces construit pour accompagner les ménages et famille dans la maitrise de leur consommation de chauffage, d’eau, d’eau chaude etc.

En mai, nous avons convié les associations de locataires représentatives à une réunion pour leur présenté les résultats globaux et individuels des calculs réalisés.

Avec nos associations de locataires, nous avons défini :

  • Un plan de communication complet
  • Un parcours d’accompagnement adaptable à chaque situation de nos locataires débiteurs, qui doit rembourser LMH, ses acomptes étaient inférieurs à sa consommation réelle.

Ce parcours de soutien adapté prévoit :

  • Une prise en charge individualisé à son initiative ou à l’initiative de LMH
  • La mise en place de paiements échelonnés, sur 6 mensualités
  • La mise en place d’un soutien personnalisé pour construire des dossiers de demande de prise en charge par le Fonds de Solidarité Logement (FSL).

L’ensemble de ces dispositifs sont d’ores et déjà déployés est, à date, plus de 1 000 échelonnements individualisés ont été mis en place. Les premiers prélèvements interviendront le 5 aout. Il reste du temps à nos locataires pour se manifester s’ils souhaitent bénéficier de cette mesure entièrement à la charge opérationnelle de LMH.

Ces mesures d’étalement ont 2 visées :

  • La première et la principale, étant de rendre le paiement moins difficile pour nos locataires et moins impactant pour sa vie quotidienne.
  • Le deuxième est de permettre à LMH de recevoir normalement sur la première quinzaine de juillet, les sommes issues de la mise en place du bouclier tarifaire déployé par le gouvernement (Dispositif mis en place par le décret n°2022- 514 en date du 09/04/2022 paru au JO le 10/04/2022)

En effet, dès la parution du décret fixant le fonctionnement de ce bouclier tarifaire sur les prix du gaz pour les locataires du parc collectif social et privé, LMH a immédiatement travaillé avec ses fournisseurs pour obtenir le plus vite que possible le remboursement lié à ce mécanisme complexe.

Dès que les sommes seront reçues, LMH calculera au réel l’impact sur chacun des comptes de ses locataires et créditera les sommes correspondantes faisant ainsi mécaniquement baisser le montant de régularisation (pour les locataires débiteurs) ou créant un crédit au profit des locataires ayant une régularisation créditrice.

Plus d’informations sur la régularisation des charges 2021 : Régularisation des charges 2021 – LMH – LILLE

Aucun fichier renseigné

À lire aussi

Rapport d’activité 2021

Lille Métropole Habitat a le plaisir de vous annoncer la sortie de son rapport d’activité 2021. Au service des territoires et des habitants, LMH a fait de la réhabilitation...

* Décote / Locataire occupant % de remise sur le prix de vente
De 2 à 10 ans d’ancienneté
1% par an
De 11 à 25 ans d’ancienneté
0,5% supplémentaire par an
25 ans et + d’ancienneté
plafond à 17,5 %
Nombre de personnes destinées à occuper
le logement
Zone A Zone B et C
1
32 578 €
24 695 €
2
45 609 €
32 931 €
3
52 125 €
38 091 €
4
59 293 €
42 208 €
5 et plus
67 634 €
46 314 €
Catégorie de ménage
1 personne
27 481 €
2 personnes sans personne à charge (hors jeune ménage)
36 700 €
3 personnes ou personne seule +1 personne à charge ou jeune ménage
44 134 €
4 personnes ou personne seule + 2 personnes à charge
53 281 €
5 personnes ou personne seule + 3 personnes à charge
62 678 €
6 personnes ou personne seule + 4 personnes à charge
70 639 €
Par personne supplémentaire
7 879 €