Création de l’association VRAC Hauts-de-France

4 bailleurs des Hauts-de-France lancent un réseau VRAC en métropole lilloise, pour rendre accessible aux habitants des quartiers prioritaires une alimentation saine et de qualité !

Si les circuits courts, le bio et les produits locaux suscitent désormais un véritable engouement, ces nouveaux modes de consommation restent encore trop souvent réservés à une certaine catégorie de population.

Pour y remédier et proposer à tous l’accès à une alimentation équilibrée, l’association VRAC (Vers un Réseau d’Achat en Commun) favorise le développement de groupements d’achats de produits de qualité (biologiques, locaux et écologiques) dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et autres quartiers populaires.

Sous l’impulsion de 4 bailleurs sociaux – LMH, Vilogia, 3F et Sia Habitat – un réseau VRAC va prochainement voir le jour en métropole lilloise.

Bien se nourrir à prix raisonnable, la démarche innovante portée par VRAC

Lancée à Lyon en 2013, l’association VRAC essaime aujourd’hui dans plusieurs villes de France. Créée pour lutter contre les inégalités dans les quartiers de la politique de la Ville, VRAC prend le contre-pied d’un système basé sur l’absence de choix et la prépondérance de produits bas de gamme, souvent induits par un budget serré.

L’association permet aux habitants d’avoir accès à des produits de qualité issus de l’agriculture locale, équitable ou biologique à prix raisonnable. Comment ? Grâce notamment à l’achat en grandes quantités, aux circuits-courts qui réduisent les intermédiaires, à la diminution des coûts superflus par la limitation des emballages et enfin à la vente à prix coûtant.

VRAC, générateur de lien social

Le rôle d’un bailleur va bien plus loin que le logement de ses locataires. Forts de cette conviction, c’est tout naturellement que LMH, Vilogia, 3F et Sia Habitat ont uni leurs réseaux pour lancer le premier réseau VRAC en métropole lilloise. En plus d’un soutien financier qui permettra notamment de créer un poste de coordinateur de l’association, les équipes de proximité des 4 acteurs du logement social accompagneront l’implantation sur le territoire.

Les enjeux pour les habitants sont multiples. Economiques bien sûr, en permettant d’acheter des produits bio et locaux à des prix accessibles, mais aussi sociaux : VRAC développe la cohésion sociale, l’entraide et la coopération et permet de ramener de la vie, et donc du lien, dans les quartiers. En collaboration avec les bailleurs partenaires, différentes animations seront d’ailleurs organisées à destination des bénévoles et des habitants du quartier autour de l’alimentation : concours de cuisine, visites des producteurs locaux impliqués dans la démarche, ateliers cuisine… Enfin, en facilitant l’accès à des produits sains, le réseau participe également à la lutte contre l’obésité et le diabète. Le tout en rémunérant à juste prix les producteurs.

Photo VRAC LA DUCHERE LYON

Un projet pour les habitants porté par les habitants

Pour bénéficier des services de VRAC, il suffit aux habitants d’adhérer à l’association (cotisation annuelle de 1€ pour les QPV (Quartiers Prioritaires de la Ville). Une fois par mois, ils passent leur commande, par mail ou lors de permanences physiques, et choisissent parmi la centaine de références. Sont proposés des produits biologiques, locaux, ou écologiques, issus de circuits courts et favorisant d’une manière générale des démarches durables sur les plans environnementaux et sociaux.

Une fois les commandes centralisées et passées auprès des producteurs, l’association VRAC assure la préparation des palettes et les livre dans les points de distribution. Ne restent plus aux habitants qu’à venir, munis de leurs contenants, pour récupérer leur commande dans ces épiceries éphémères.

En métropole lilloise, les points de collecte seront à Lille (Fives et Lille Sud), Villeneuve d’Ascq (Pont de Bois et Résidence), Roubaix (quartier de l’Alma) et Tourcoing (Bourgogne.)

Le fonctionnement de VRAC est ancré sur l’implication des adhérents, encouragés à participer à la réception des marchandises, au reconditionnement, à la distribution … De la participation du plus grand nombre dépend la réussite du projet.

Aucun fichier renseigné

À lire aussi