LMH signe le pacte Lille bas carbone

Vendredi 18 juin, LMH faisait partie des 115 signataires du pacte Lille bas carbone. 90 nouvelles exigences sont dorénavant imposées à tous nouveaux projets de construction ou de rénovation, pour lutter contre le réchauffement climatique.

L’objectif est de réduire l’impact du bâtiment sur le climat, l’environnement et la santé.

La Ville de Lille-Lomme-Hellemmes a entrepris une démarche collaborative depuis 2019 auprès des partenaires (promoteurs, bureaux d’études, bailleurs sociaux, architectes…) pour élaborer ensemble ce pacte.

Les bailleurs réaffirment leur pleine intention de contribuer à cette démarche de la ville pour répondre, à ses côtés, aux enjeux de transition écologique dont chacun sait à quel point l’habitat est le levier »

José ARNOUX, Directeur Général de LMH par Intérim lors de son intervention

Les grands principes s’appuient sur la primeur de la rénovation, la poursuite de la construction de logements et la recherche de la mixité avec du logement, de l’emploi et des loisirs.

Ces principes répondent à six priorités :
● L’Energie et l’eau,
● Les Matériaux bas carbone et l’Economie circulaire,
● La Nature, la biodiversité et l’agriculture urbaine,
● L’Adaptation au changement climatique,
● La Mobilité durable,
● Le Bien-être des habitants.

150 exigences dont 90 incontournables

90 exigences dites « socles » sont dorénavant incontournables à toutes opérations comme par exemple :
● Privilégier le raccordement au réseau de chaleur urbain
● Réorganiser le réemploi à l’échelle de l’opération (terres, gravats, matériaux…)
● Réaliser un diagnostic écologique du site incluant des préconisations pour la conception
● Végétaliser toutes les toitures terrasses en leur donnant une fonction support de biodiversité
● Réaliser un schéma des mobilités à l’échelle de l’opération
● A proximité des voies ferrées, intégrer l’étude des vibrations dans l’étude acoustique

Soixante mesures facultatives « avancées » sont proposées, comme couvrir a minima 60% des consommations par des énergies renouvelables, dédier des surfaces à l’activité potagère, ou mettre à disposition un service de mobilité partagée.

Pour chaque opération, les signataires dont LMH, ont donc maintenant à respecter ces exigences « socles » et à choisir quatre mesures « avancées ».

Des engagements qui seront ensuite évalués. Et les futurs aides de la Ville seront conditionnées au bon respect de ce pacte.

Cette démarche municipale s’inscrit dans un processus de transition écologique initié en 2001. Puis dans la continuité de la candidature Lille Capitale verte européenne 2021.

Aucun fichier renseigné

À lire aussi

Régularisation des charges 2020

Comme chaque année, vous allez recevoir votre décompte de charges. La régularisation des charges locative permet de constater la différence entre vos acomptes mensuels et vos...

signature josé arnoux et european homes
[CONSTRUCTION] LMH s’implante à BAUVIN

LMH s’implante pour la première fois à Bauvin, Chemin des Sautés avec la signature de l’acte authentique entre le Groupe European Homes, Stéphane FASCIAUX Directeur...