Rénovation urbaine : innovation pour la gestion transitoire d’une résidence


Dans le cadre d’un partenariat avec Aréli, LMH expérimente la gestion transitoire de logements pour la résidence Renoir.
La réhabilitation de ce bâtiment débutera fin 2025 dans le cadre de la rénovation urbaine du quartier Lille Concorde.

20 logements seront gérés par l’association Aréli pour des salariés en mobilité professionnelle (studios et T2)


La résidence Renoir sera réhabilitée à partir d’octobre 2025 et d’ici là, les habitants seront relogés.
De fait, pendant 2 à 3 ans, l’immeuble aurait pu n’être que partiellement occupé…

Comme l’explique Aréli « Dans la métropole lilloise, les besoins en logement temporaire sont trop importants pour laisser vacants pendant plusieurs mois des logements potentiellement encore habitables, en plein centre de Lille ».

Et pour LMH, c’est un partenariat qui assure également une présence rassurante pour les locataires au fur et à mesure des relogements.

Ce partenariat est le fruit d’un partenariat entre Aréli, Action Logement, la Ville de Lille et LMH.

Début janvier une visite d’un logement était organisée entre tous les acteurs du projet en présence d’Estelle RODES, Adjointe au maire en charge de la mairie de Moulins et du Faubourg de Béthune et adjointe Rénovation urbaine.

Des logements temporaires pour des salariés


Suite à la convention qui nous lie avec Aréli, 20 de ces logements seront loués à des salariés d’entreprises cotisantes d’Action Logement.
Des salariés notamment en mobilité, en formation ou en contrat court, ainsi que des alternants.

Ces appartements ont été remis à neuf par Aréli grâce à un financement Action Logement. Ils sont entièrement meublés et équipés (mobilier, TV, vaisselle…).

Des loyers très attractifs


Avec un loyer charges comprises de 270 € par mois pour un T2 de 40 m2 , par exemple, ces logements seront attractifs.

Deux premiers locataires ont été accueillis début janvier :
le premier est un salarié en contrat de professionnalisation ;
la seconde, originaire d’Ile-de-France, a obtenu un contrat à durée déterminée à Lille.
Tous deux avaient besoin de trouver un logement à proximité de leur lieu de travail, pour une durée limitée, et sans avoir à investir trop d’argent.

Aucun fichier renseigné

À lire aussi